Previmer
Modélisation et Analyse pour la Recherche Côtière
Glossaire

Glossaire

La majorité des définitions proviennent du glossaire du site "environnement littoral" de l'Ifremer.

Définitions

E

Escarpement (continental)

rebord abrupt du socle continental où les profondeurs passent de 200 m à plus de 4000 m (soit de la bordure de la plateforme continentale à la plaine abyssale).

Estacade

construction légère sur pilotis s’avançant en mer et permettant l’accostage des embarcations.

Un Wharf est une forme géante de l’estacade.

Estran

partie du littoral alternativement couverte et découverte par la mer (= zone de balancement des marées).

Estuaire

partie terminale d’un fleuve, de forme évasée et où la mer remonte.

C’est une zone de mélange entre eaux douces et eaux marines. Ce mélange induit un gradient très important des propriétés physico-chimiques des eaux, variable dans l’espace et dans le temps.

Etage (littoral)

division horizontale de la zone littorale selon la proportion des durées d’émersion et d’immersion.

On distingue :

  • étage suppralittoral : au-dessus du niveau de haute mer de vive eau minimum,
  • étage médiolittoral : entre haute mer de morte eau minimum et basse mer de vive eau minimum,
  • étage infralittoral : au-dessous du niveau de basse mer de vive eau minimum.

Etale

phase du cycle de marée au cours de laquelle le niveau de la mer ayant atteint sa valeur extrême (haute ou basse) reste à peu près stable pendant une courte durée (de l’ordre de 30 minutes).

Etat de mer

Échelle d'état de la mer (CODE S)

CODE S

Termes descriptifs

Hauteur significative (m)

Zéro

Calme

 

1

Ridée

0 - 0,1

2

Belle

0,1 - 0,5

3

Peu agitée

0,5 - 1,25

4

Agitée

1,25 - 2,5

5

Forte

2,5 - 4

6

Très forte

4 - 6

7

Grosse

6 - 9

8

Très grosse

9 - 14

9

Enorme

14 et plus

Etier

chenal tracé sur l’estran et parcouru par les courants de marée.

Les étiers sont surtout présents en milieux vaseux notamment dans les marais maritimes.

Etude d'impact

c’est une étude préalable à la réalisation d’aménagements ou d’ouvrages qui du fait de l’importance de leurs dimensions ou de leur nature intrinsèque, peuvent porter atteinte au milieu naturel.

Elle comporte une évaluation des conséquences prévisibles du projet sur l’environnement. Instaurée par la loi du 10/07/1976 sur la protection de la nature, elle a un rôle d’aide à la conception du projet, d’information du public et d’aide à la prise de décision.

Eutrophisation

phénomène d’enrichissement du milieu en éléments nutritifs.

En fonction du niveau d’enrichissement atteint, on distingue :

  • Oligotrophie : la richesse du milieu est faible (déficit) ;
  • Mésotrophie : la richesse est moyenne ;
  • Eutrophie : la richesse est optimale et il y a un bon équilibre trophique ;
  • Dystrophie : richesse excessive conduisant à des déséquilibres (crise anoxique, malaïgue).