Previmer
Modélisation et Analyse pour la Recherche Côtière

Actualités

Validation au large

La validation du modèle à grande échelle utilise les mesures des bouées de surface et des satellites. Des statistiques de validation fournies chaque mois par le Centre Européen (CEPMMT/ECMWF) montrent que les analyses de hauteur des vagues sont généralement de très bonne qualité. Quelques statistiques sont reproduites ici, concernant un ensemble de 38 bouées réparties dans le monde (généralement au large), un ensemble plus complet de 177 bouées mais certaines étant en zone côtière les résultats du modèle de grande échelle y sont naturellement moins bons, et enfin les deux bouées Brittany et Gascogne, au large de la façade Atlantique métropolitaine.

Erreur moyenne quadratique entre les prévisions des différents centres météorologiques et les observations combinées des bouées 62029 (K1), 62052 (Béatrice) 62081 (K2) 62095 (M6), 62163 (Brittany), 64045 (K5) et 64046 (K6), pour les mois de juillet à septembre 2008, en fonction de l'échéance de prévision de 0 à 5 jours.

Figure 1 : Erreur moyenne quadratique entre les prévisions des différents centres météorologiques et les observations combinées des bouées 62029 (K1), 62052 (Béatrice) 62081 (K2) 62095 (M6), 62163 (Brittany), 64045 (K5) et 64046 (K6), pour les mois de juillet à septembre 2008, en fonction de l'échéance de prévision de 0 à 5 jours.

Les résultats du SHOM (pointillés bleus) présentent les erreurs les plus faibles.

Figure réalisée par Jean Bidlot (ECMWF) pour l'exercice de vérification du JCOMM. Ce suivi est répété tous les mois.

Nota bene : les résultats de Météo-France (tirets violets) correspondent au modèle global forcé par Arpège-tropiques, ce n'est généralement pas le meilleur modèle mis en oeuvre par Météo-France pour cette zone.

Les erreurs relatives sont généralement plus faibles pour les périodes moyennes avec une erreur d’environ 9% pour les analyses. Du fait de l’absence actuelle de mesures directionnelles on ne peut pas en dire plus sur les caractéristiques de l’état de mer.

Cette analyse est complétée par les mesures faites par les altimètres comme l’instrument RA-2 sur le satellite ENVISAT de l’Agence Spatiale Européenne. En effet les bouées sont essentiellement situées dans l’hémisphère nord et à moins de 300 km des côtes.

Carte des écarts moyens pour la hauteur significative (en centimètres) entre modèle (WAVEWATCH III configuré pour PREVIMER) et altimètre (ENVISAT-RA2), pour l'année 2007

Figure 2 : Carte des écarts moyens pour la hauteur significative (en centimètres) entre modèle WAVEWATCH III™ (configuré pour PREVIMER) et altimètre (ENVISAT-RA2), pour l'année 2007.

Ecarts des moyennes normalisées (en pourcents) entre le modèle global WAVEWATCH III à 0.5° de résolution et utilisant le paramétrage de Ardhuin et coll. (J. phys. Oceanogr. 2009) et les altimètres (ENVISAT-RA2, JASON-1, GFO), pour l'année 2007

Figure 3 : Ecarts des moyennes normalisées (en pourcents) entre le modèle global WAVEWATCH III™ à 0.5° de résolution et utilisant le paramétrage de Ardhuin et coll. (J. phys. Oceanogr. 2009) et les altimètres (ENVISAT-RA2, JASON-1, GFO), pour l'année 2007