Previmer
Modélisation et Analyse pour la Recherche Côtière

Actualités

Les Effets Atmosphériques

Les effets atmosphériques interviennent ensuite pour moduler le balancement généré par les marées, par deux mécanismes distincts :

  • primo, le vent anime puis entraîne les couches de surface et progressivement la colonne d’eau toute entière ;

  • secundo, face aux variations de pression atmosphérique, la surface de l’océan réagit en s’enflant lors des dépressions et en s’abaissant aux hautes pressions, car la masse liquide tente de retrouver l’équilibre hydrostatique.

On observe donc sur les enregistrements de marégraphes, une fois retirée la composante de marée (variations prédictibles du niveau de la mer), des exhaussements (appelés surcotes) ou des affaissements (appelés décotes) du niveau de la mer.

Pour situer l’ampleur de ce phénomène, pendant la tempête de la nuit du 15 au 16 octobre 1987, une surélévation du niveau de la mer de 1,6 m a été observée dans le port de Brest. Lors de la tempête Xynthia, le 28 février 2010, une surcote de pleine mer de 1.53 m a été observée dans le port de La Rochelle. Ces variations (surcotes-décotes) sont en moyenne de l’ordre de quelques dizaines de centimètres : dans la pratique, les estrans découvrent ainsi plus ou moins loin, plus ou moins vite également, car ce phénomène provoque aussi de légers déphasages de marée.