Previmer
Modélisation et Analyse pour la Recherche Côtière

La Marée

Shom

Les côtes de la Manche et de l’Atlantique sont soumises à une forte dynamique de marée.

Le marnage (différence de hauteurs entre une pleine mer et une basse mer successives) en vive-eau moyenne (coefficient de marée de 95) est de 5.45 m à Dunkerque, 10.70 m à Saint-Malo et 5.90 m à Brest. Il s’agit du phénomène prépondérant pour le déplacement des masses d’eau et la génération des courants sur cette zone.

Notamment, des courants très violents sont générés autour des caps (10 nœuds en vive-eau moyenne dans le Raz Blanchard) ou dans les chenaux très étroits (6 nœuds en vive-eau moyenne dans le Fromveur, au Sud de l’île d’Ouessant).

Par ailleurs, ce balancement des marées recompose la géométrie de la côte, laissant apparaître l’estran, zone de découvrement des fonds marins, et modifie les écoulements, avec une incidence observée tout particulièrement sur les vagues.

Les prédictions des marées sont fournies par le SHOM.