Previmer
Modélisation et Analyse pour la Recherche Côtière
Glossaire>Milieu physique

Milieu physique

Définitions

M

M.E.S.

matières en suspension : substances solides présentes dans les eaux turbides.

Macrotidal

qualifie un milieu subissant des amplitudes de marée importantes (plus de 4 à 5 mètres).

Maline

terme utilisé par les conchyliculteurs en Charente Maritime pour désigner les périodes à fort coefficient de marée (= fortes amplitudes entre basse mer et haute mer permettant un accès et du travail sur les parcs les plus " profonds ").

Marais

milieu dont la nappe phréatique se situe au niveau, près ou au-dessus de la surface de ce milieu, ou qui est saturé d’eau assez longtemps pour favoriser les processus de milieux humides ou aquatiques et diverses formes d’activités biologiques adaptées à ces milieux.

marais maritimes : marais créés naturellement en bord de mer dans une aire submersible par marée haute de vive-eau et où se sont installées des plantes terrestres halophiles.

On les appelle aussi " marais salés " ou prés salés ".

On trouve en France, sur la façade atlantique, 27 000 hectares de marais maritimes.

marais à poissons : marais maritime aménagé de telle façon que les poissons de mer puissent y pénétrer sans pouvoir en ressortir.

Ils y grossiront en attendant la période favorable à leur pêche pour la consommation.

marais salant : aire littorale submersible aménagée pour la production du sel obtenu par évaporation de l’eau de mer.

Mare

étendue d’eau superficielle de petite taille et de faible profondeur, permanente ou saisonnière.

Les mares de l’estran abritent une flore et une faune d’une grande variété et notamment des juvéniles de nombreuses espèces de poissons.

Marée

phénomène ondulatoire dû à l’attraction du soleil et de la lune qui affecte la surface des océans.

Marge continentale

aire formant la transition entre les masses continentales et les aires océaniques.

Marnage

différence de hauteur d’eau, observée ou calculée, en un lieu et pour un jour donné entre le niveau de pleine mer et le niveau de basse mer.

Mascaret

surélévation brutale du niveau de l’eau dans un estuaire peu avant ou peu après la pleine mer sous l’effet de l’onde de marée.

Ce phénomène n’existe que dans certains types d’estuaires (une vingtaine dans le monde) à entrée large et réduction brutale du calibre, avec un fond accidenté par des bancs de sable.

Masse d'eau

désigne un important volume d’eau océanique possédant des caractéristiques spécifiques de température et de salinité (donc de densité) et présentant une certaine extension horizontale et verticale.